Une aventure rurale

 

Depuis 2011 nous intervenons en milieu rural. Ce projet coopératif nous l’avons appelé Fruitière culturelle, sur le modèle des fruitières à Comté. Là, où les paysans amènent leur lait à la fruitière pour faire fromage, nous proposons à chacun d’apporter ses expériences et ses savoir-faire pour faire culture.

Nous n'importons pas une culture dans un lieu qui en serait dépourvu. Comme le disait Firmin Gémier, le précurseur du théâtre populaire : « À n’importe quel point de notre France, il suffit de taper du pied la terre pour en faire surgir la fantaisie la plus riche et la plus variée. »

Nous cherchons à voir comment un outil – le théâtre – peut se saisir d’une réalité et d’une culture rurale.

Le territoire rural, en pleine mutation, la montée en force des Communautés de Communes, nous semble une opportunité porteuse d’inédits, un espace de recherche, une façon de questionner le sens de notre pratique afin de mettre en jeu une culture populaire, synonyme de liens, de partage et d’émotions.

Il nous est évident que cela ne peut se faire sans comprendre les dynamiques à l’œuvre sur cet espace spécifique. Avant de créer, nous inspirons le territoire. Nous explorons des thèmes et des formes à même de générer une porosité forte entre nous et les habitants.

 

Vivre et travailler au pays

Notre compagnie se retrouvent à diffuser la plupart de ses spectacles hors de nos lieux de vie, parcourant parfois des centaines de kilomètres pour ne jouer qu’une fois, auprès d’un public avec lequel elles n’entretient que des liens ponctuels et éphémères.

Comme les LIP, il y a 44 ans, nous pensons que nous pouvons aussi vivre et travailler au pays.

Si nous avons une pertinence hors de chez nous, nous l’avons d’autant plus dans une relation de proximité.

Nous pensons que l'aventure de la décentralisation n’est pas finie et qu’elle doit continuer en inventant d’autres modes de relations.

 

Être de quelque part

Si nous nous sommes engagés sur des territoires ruraux, au-delà de notre désir d’aventure, et de notre volonté de vivre dans un cadre agréable, c’est que nous revendiquons une double fonction : celle d’animateur et de créateur. Nous sommes persuadés que loin de s’annuler ces deux fonctions se renforcent l’une et l’autre. Nous militons pour un créateur qui s’inscrit dans un tissu social, s’en nourrit en même temps qu’il le nourrit. C’est bien parce que nous sommes de quelque part, que nous avons des choses à dire.

Projets scolaires

Fourmilières

Festival des Deux Rivières

Partenaires

Comcom

Loue Lison

Conseil régional

Bourgogne

Franche-Comté

comcom loue lison.jpg

Zone Optimum de Bonheur

Fruitière culturelle