UNE JOURNALISTE UKRAINIENE AU COMICE

FRUITS DE MAIRES

La chose publique, c’est quoi,  ça m’intéresse ? Être garant du bien public ?

La Veillée : Conférence gesticulée « Un Maire de Famille » de Nicolas Debray suivie d’une causerie. « Au delà de la découverte de la vie d'un maire rural, cette conférence gesticulée pose la question de l'avenir des communes dans cette période grande réforme territoriale et plus généralement de l'avenir de la démocratie. Rien que ça ... »

LIGNES DE FRONT

 Peut-on passer du conflit à la confrontation ? La confrontation peut-elle être un moteur pour fonctionner ensemble ?

 

En complicité avec Alexandre Moine professeur de géographie à l’université de Besançon, et Fabien Thomas comédien de la compagnie gravitation défenseur de la lutte gréco-romaine et de la confrontation démocratique et Alfred Massaï rouage musical en chef.

 

Ateliers:  Poussez la porte de l’écriture. Venez pendant deux jours vous initier à la composition de chansons, modeler des rimes, vous empiffrer de sons.

Animée par Alfred Massai, chanteur, compositeur.

COURROIES DE TRANSMISSION

La nature est-elle une courroie de transmission? Qu'a-t-elle à nous apprendre

Nous explorerons la nature sous diverses coutures. Avec cette soirée, nous rentrerons pleinement dans la saison printanière et ferons éclore des facéties, qui se poursuivront au mois de mai dans le cadre de la Fête de la Nature.

 

Ateliers:  Nous ferons jaillir ensemble aphorismes qui évoqueront nos liens avec cette grande matrice qu’est Mère Nature. Animé par Affiche Moilkan (Steve Seiler, typograveur-photographiste & Elise « Liliunivers » Calame, illustratrice).

A L’HORIZONTALE

Les fruitières, un modèle pour demain ?  Une démocratie à l’horizontale est-elle efficace ?

 

La veillée : Orchestrée par Fabien THOMAS comédien de la compagnie gravitation adepte de l’horizontalité. En complicité avec le CFCMA, Alain Mélo auteur « Fruitiéres comtoise »,  jeux d’apéro coopératif.

CHEMINS DE TRAVERSE

Doit-on sortir des grands axes pour trouver le bonheur ? Quels sont mes chemins de traverse ? Comment faire des pas de côté ?

Le Rendez-vous des Cogiteurs

Si vous aimez réflechir à plusieurs, confronter vos idées, ce rendez-vous est fait pour vous. Chaque mois à partir des thèmes abordés lors des veillées, ces ateliers feront le pari d’une intelligence collective et démocratique. Ensemble vous découvrirez d’autres chemins, des pensées qui ne vous seraient jamais venues à l’esprit.

Animé par Laurence Bouchez, philosophe praticienne.

logo stickers.png

Zone Optimum de Bonheur

Loue Lison

Nous avons créer le concept de Zone optimum de bonheur avec la commission socio-culturelle de la Communauté de Commune.

Nous cherchions un vecteur de rencontre et de partage, un plus petit commun multiple qui nous permette d'arpenter le territoire, de commencer une enquête.

Plutôt que des notions de « croissance » ou de « PIB » qui restent dans notre société contemporaine des indicateurs officiels de bien-être, nous nous sommes inspirés du Bonheur national brut du Bouthan.

Une ZOB s’appuie sur ce qui fait commun, ce qui relie les individus, créait une appartenance, de la culture. 

 Sommes-nous plus heureux lorsque nous nous développons, lorsque nous accroissons nos besoins ? La ZOB tout en privilégiant l’être à l’avoir, s’intéresse au partage, à notre capacité de mettre en commun du matériel, de mettre en place des infrastructures mutualisées. Ce concept de ZOB, volontairement décalés, nous amène à réfléchir à des notions plus étendues : la transmission, la culture, la coopération, mais aussi la nécessité de mettre en jeu des espaces de confrontations, où puissent s’exprimer nos diversités.

Pour travailler cette question avec humour et distance, nous avons arpenté le territoire  afin de révéler des pratiques, des fonctionnements, des façons de faire, qui peuvent être qualifiés de ZOB. Nous avons mis en place des veillées aspirateur afin de valoriser des façons de faire et de penser locales, d'interroger sur ce qui produit ou ne produit pas du commun.

Veillées Aspirateur

Les veillées Aspirateur sont des soirées à tiroirs, ludiques et gastronomiques où se mêlent les formes les plus variées : musique, diapositives, vidéo, théâtre, lecture, écriture, témoignages... Malgré son aspect décousu certains éléments s’emboîtent et se répondent, ainsi un texte littéraire peut venir en miroir à un souvenir, un témoignage, une scène aboutir à un jeu d’écriture.

Chaque élément à la valeur d’une esquisse, un caractère brut et sans artifices, qui cherche à créer de la complicité, à susciter de la participation. Dans un premier temps les acteurs de la compagnie sont des maîtres de cérémonie. Ils orchestrent la soirée, accueillent les convives, les invitent à participer, pour cela ils ont concocté quelques détonateurs, scènes, lectures. Comme des arbitres,ils donnent le coup d’envoi de ce jeu de l’oie où chaque case, chaque étape de la soirée a son fonctionnement, sa règle, sa forme spécifique : Le plat du jour, le coup de coeur, des coups de gueule, des petites philosophies portatives, des amuse- gueules littéraires, des scribouillages, des acrobaties numériques, …

Ces veillées sont volontairement ouvertes, elles ont pour but d’être un espace d’attraction où se tricotent les partenariats les plus divers entre des pratiques culturelles (artistiques, éducatives, sociales).

Un espace de participation

Les veillées Aspirateur, s'inspire des veillées d’antan pendant lesquels une culture, fait de contes, d’anecdotes, de souvenirs, venait lier la communauté. Plus qu'un spectacle la veillée et un espace de rencontre et de transmission. Une manière de faire culture, de façon décomplexé, autours d'un questionnement communs et de thèmes ayant une résonance forte sur le territoire.

Elle est un espace de rencontre et de transmission, dans laquelle la frontière entre acteur et spectateur s'estompe.

Son aspect rituel mensuel a pour objectif de créer des habitudes nouvelles, des codes et des conventions partager par tous.



 

Entre chaque veillées nous sillonnons le territoire armé de notre caméra, afin de collecter des témoignages qui générons des principe d'identification et de reconnaissance, servirons de réactif et seront moteur à débat.

Afin de rendre acteur un plus grand nombre de personnes, nous mettons en place des ateliers de théâtre et d'écriture.

Ces veillées serons une pré configuration des Zones optimums de bonheurs.

 


 

Faire culture