Fête des péchés capitaux

Fourmilière chez  les Essaries

Depuis déjà 2 éditions, nous nous inscrivons dans des événements existants. Les fourmilières ont lieu en amont de la fête du village et trouvent leur aboutissement pendant la fête. Cela créait une synergie forte. Cette année nous étions à By et la fourmilière s'est mis en place avec le comité des fêtes "les Essaries". Les habitants ont logé ou accueilli dans leur jardin les comédiens et les différents participants de la fourmilière, les enfants et les adultes du village se sont joints aux différents ateliers que nous mettions en place. Des chars, des décors, des costumes ont été fabriqués avec leur collaboration. Ils ont pris une part très active à la préparation de la fête et à sa médiatisation. Cette fourmilière a regroupé une quarantaine de personnes, les ateliers et une cantine ont permis des rencontres entre des habitants de tout le territoire. La dynamique à l’œuvre autour de cette création a constitué un véritable temps fort pour le village, un moment de convivialité et de partage, une aventure originale.

Cette année, nous avons remis au goût du jour les jeux inter-villages.

Nous avons renoué avec cette tradition qui, au travers d’une compétition, crée des liens entre des villages du territoire.

Depuis la loi Notre, la Communauté de Communes Loue Lison est la plus grande de la région c'est pourquoi il nous semble important de générer des liens entre des villages qui appartenaient autrefois à des Communautés de Communes différentes.

Les jeux intervillage parce qu’ils véhiculent dans la mémoire collective quelque chose de festif, sont un bon vecteur pour créer de l’intérêt et de la participation.

Nous avons proposé à sept villages de la ComCom de constituer des équipes d’une dizaine de personnes. Cinq se sont prêtés au jeu : By, Ronchaux, Deservillers, Nans-sous-Saint-Anne, Crouzet- Migette.

Les différents jeux ont pour thèmes les péchés capitaux. Chaque épreuve met en jeu un péché, et a une dimension sportive suffisamment décalée pour produire du spectacle. Elles s’inspirent des jeux de foire  ou de kermess tout en les détournant afin qu’ils racontent une histoire.

La luxure met en jeu une course des braquemart, empruntée à la traditionnelle course où deux coureurs sont liés par une jambe. Là, un des coureurs est affublé d’un énorme phallus que l’autre doit tenir suspendu avec une canne à pêche une fois sa course terminé il passe le relais au chevalier culote qui doit avec sa lance décrocher trois culottes suspendues sur le terrain. Il s’agissait de mettre en scène une virilité ridicule.

L’avarice mélange une course en char et une chasse au trésor. Chacun munit d’une liste de course, doit à la tête de véhicule différents galions, porte container, cadis aller chercher des ingrédients ou les objets répartis le long d’un parcours. Nous voulions illustrer cette course incessante des produits et des matières premières à travers le monde.

Des pompom girls venaient rythmer les jeux, que présentaient  deux Léon Zitrone diaboliques. 

La préparation de cette fête a impliqué environ  80 personnes:  cinq équipes et les différentes fourmis qui ont fabriqué et créé différentes ponctuations entre les jeux. Environ 300 supporters sont venus soutenir les différentes équipes.

Les 7 péchés capitaux